Facilement offensé par les autres ? Voici 11 façons de faire face aux critiques

Au bout d’une longue journée, lorsque je me sens vidé, curieusement ce n’est pas tellement à cause de la quantité de travail que j’ai abattu, ni par le stress en général.

Ce n’est pas parce que j’ai passé ma journée à jongler avec plusieurs projets à la fois. Ni parce que j’ai un peu trop forcé au jogging après 6 longs mois de « pause ».

Souvent, lorsque je me sens vidé, c’est parce que j’ai essayé par tous les moyens de gagner l’approbation des autres.

Il fut un temps où je m’emportais facilement. Je mettais trop d’importance sur ce que les autres pensaient de moi. Quelquefois, j’avais tout simplement mal interprété leurs commentaires et leurs critiques.

"Faire face aux critiques"

Je me souviens d’une joute verbale que j’ai eue avec un collègue. Il ne pouvait terminer une phrase sans que je n’en place une autre pour me défendre. J’avais peur de me faire juger, je prenais chaque phrase comme une condamnation.

J’ai remarqué que les critiques, même légitimes, n’arrivent pas forcément de la meilleure des manières. Même si une personne vous veut du bien, sa façon de l’exprimer peut totalement être à l’opposé : les critiques ne viennent généralement pas gentiment, même si la personne veut vous aider…

Est-ce que votre hypersensibilité vous empêche d’être totalement libre ?

La vérité c’est que vous ne pouvez pas contrôler ce que les autres vont dire. Qu’ils décident d’approuver ce que vous dites, ou qu’ils se liguent contre vous, c’est totalement en dehors de votre contrôle. Ce qu’on peut contrôler par contre, c’est la manière dont on les reçoit. Comment intériorisez-vous les commentaires des autres ? Arrivez-vous à lâcher  prise et passer à autre chose ?

Aujourd’hui, je peux dire que j’arrive à maîtriser mes émotions, à gérer les feedbacks des autres, même si ce n’est pas toujours facile.

Je sais par contre qu’il est facile pour moi de vous dire d’arrêter de tout prendre personnellement. De ne plus intérioriser les critiques comme les offenses. Mais pratiquement, ce n’est pas toujours évident. C’est un travail de tous les jours.

Heureusement, il existe des moyens pour bien faire face aux critiques. Souvenez-vous que:

Vous récoltez beaucoup plus de sagesse en recherchant les perles de vérités que renferment les critiques ! Je l’avoue, ce n’est vraiment pas facile d’avoir une vue honnête et sincère de sa propre personne. Et surtout de ses faiblesses ! Mais vous ne pouvez que croître en tant que personne si vous faites l’effort de rechercher ces perles.

Les critiques ouvrent des portes vers d’autres visions et d’autres perspectives. Pensez-y, vous pouvez tomber sur une bonne idée en restant ouvert d’esprit. A chaque fois qu’une personne vous met au défi, vous avez une opportunité d’étendre votre façon de penser.

Ne vous attendez pas à la perfection. C’est curieux et drôle à la fois, mais on veut toujours que les autres parlent et agissent de la manière dont on voudrait. On présume qu’ils vont agir gentiment et parler avec compassion. Mais à partir du moment où ils ne répondent pas à nos attentes, alors on se sent offensé.

En réalité, ce ne sont que des êtres humains, tout comme vous. Avec leurs défauts à eux. Ne bloquez pas au niveau des imperfections des autres. Lâchez prise et Respirez !

Mettez-vous à la place de la personne qui vous offense. Non seulement vous avez plus de chances de ne pas faire la même chose, mais vous avez aussi l’occasion de vous glisser dans leur peau, et voir les choses selon la perspective de l’autre. C’est lorsque vous devenez assez noble pour offenser les autres.

Chaque critique renferme toujours un enseignement. Presque chaque critique vous donne une opportunité de changer ou d’améliorer un aspect de votre vie.

Quelquefois, une critique nous frappe à un point très sensible. Peut-être êtes-vous très sensible lorsqu’on vous parle de votre éducation ou d’un de vos traits de caractère. N’est-ce pas le moment propice pour résoudre ce problème ?

Supposez que la personne a de nobles intentions. A moins que vous ne puissiez le prouver, présumez que la personne n’a aucune intention négative envers vous. Quelquefois, les personnes qui nous sont proches ne savent pas nous communiquer leurs angoisses et leurs peurs. Mais au fond, leurs critiques proviennent d’une noble intention.

Ne restez pas centré sur vous-même. N’oubliez pas que l’égocentrisme mène toujours à une confrontation. Cette mentalité de « je suis le nombril du monde », est un bon terrain pour faire naître les critiques. Si vous êtes au centre de toutes les choses, de toutes les attentions, ne vous étonnez pas d’être constamment critiqué !

Vous avez l’opportunité de pratiquer le pardon. Lorsque les commentaires négatifs fusent de tous les côtés, on retourne dans notre zone de confort : le stress et la frustration. OK, c’est un exercice difficile, mais je peux témoigner que le pardon est libérateur.

Ne cherchez pas à avoir raison à tous les coups. Ne pensez-vous pas que la vérité a plus d’importance que le fait d’avoir raison ? Lorsque vous discutez, peu importe la personne qui « possède » la vérité, elle doit toujours être plus importante que la perception qu’on la possède. On a tendance à être attaché à notre position : à « qui a raison ». Après tout, vous voulez simplement savoir la vérité non ? Même si vous ne l’avez pas trouvée en premier !

Avez-vous déjà pratiqué le détachement ?

«  On devrait être assez grands pour ne pas être atteints par des paroles blessantes, et assez nobles pour ne pas en donner ».

Beaucoup de gens se sentent offensés parce qu’ils n’arrivent pas à faire la différence entre leurs pensées et leur profond sentiment de soi. Vous n’êtes pas votre opinion, ni même l’ensemble de vos opinions. Détachez vos idées de votre identité. En faisant cet effort, vous avez l’opportunité de vivre une vie plus épanouie.

Acceptez-vous. Vous l’aurez compris, c’est un thème central sur Boosteur de Vie. Mais au final, ça revient toujours au fait de s’accepter. Apprenez constamment et améliorez-vous, mais acceptez-vous et aimez-vous comme vous êtes. Ce n’est vraiment pas contradictoire. Si vous vous acceptez profondément, vous pouvez désarmer la capacité des autres à vous critiquer.

Pourquoi ?

Parce que vous ne vous validez pas par rapport à leurs opinions ! Si vous vous renforcez à l’intérieur, rien ne peut vous déstabiliser, peu importe ce qui vient de l’extérieur.

A vous la parole. Que pensez-vous de cet article ? Avez-vous d’autres conseils à donner pour mieux faire face aux critiques des autres ?

Partagez vos pensées.

7 Responses to Facilement offensé par les autres ? Voici 11 façons de faire face aux critiques

  1. Michael février 1, 2012 at 12:01 #

    Moi qui suis sensible à la critique, j’ai beaucoup apprécié lire tes conseils.
    Ce qui est bizarre c’est que l’on peut recevoir 10 avis positifs et un seul négatif et c’est ce dernier que l’on retient!

  2. Philippe@Changer de vie janvier 31, 2012 at 5:19 #

    Bonjour Andry,

    Je pense qu’une bonne façon de considérer les critiques sans se faire du mal est de ne pas les prendre pour des attaques personnelles (même si c’est pourtant le cas).
    Elles ne sont que l’opinion de quelqu’un d’autre à votre sujet ou au sujet de ce que vous avez fait.
    Et elles ne changent pas qui vous êtes ni la valeur que vous avez en tant que personne.
    Même si cela prend parfois du temps pour en arriver là!

    • Andry février 1, 2012 at 11:04 #

      Hello Philippe,
      Oui, il est toujours vital de se rappeler que notre valeur n’est jamais conditionnée par les autres!
      Merci pour ton partage :)

    • Sabine mars 18, 2012 at 2:32 #

      Bonjour Andry,

      J’ai l’impression que cet article m’est destiné.
      En fait je suis très sensible aux critiques qu’on me fait, surtout au travail.
      J’absorbe la critique et l’intériorise comme si on me jugeait personnellement, mais sans que personne n’en sache rien et ça me mine.
      Au final, j’ai peur de ne pas être appréciée et parfois je me dis au fond que je perds ma crédibilité.
      Ce serait si facile d’être plus légère, plus superficielle, moins dans l’analyse des réactions.
      Pas facile à appliquer…

      Sabine

      • Andry mars 19, 2012 at 10:32 #

        Bonjour Sabine,
        Merci pour ton commentaire!
        Le changement n’est souvent pas facile. Je me répète peut-être, mais tout part de l’amour de soi. Si vous désirez lâcher prise, être plus « légère » comme vous dites, commencez par vous aimer suffisamment. Parce que si vous savez que votre valeur n’est ni conditionnée par les autres ni par leurs réactions, et bien vous ne vous soucierez plus d’être appréciée ou pas! Vous ne serez plus sur la défensive.
        A bientôt,
        Andry

  3. Guillaume de komment devenir riche janvier 31, 2012 at 4:30 #

    Très bon article effectivement, il n’est pas simple de prendre du recul ou de la hauteur par rapport à des situations conflictuelles ou des critiques mais c’est la meilleure solution!!

    Rien ne m’atteint personnellement, les paroles négatives glissent littéralement sur moi :), j’ai mis du temps à y arriver mais après comme tu le dis bien on arrive à lâcher prise et on se sens beaucoup mieux!!

    • Andry février 1, 2012 at 10:35 #

      J’aime bien l’image que tu utilises Guillaume; on devrait vraiment laisser les paroles négatives glisser sur nous :)

Laisser un commentaire