Comment se libérer de ses craintes pour toujours

L’importance est une illusion. Une illusion très persistante

La peur et l’amour sont les émotions de base que les êtres humains possèdent. Toutes les autres, sans exception, découlent de ces deux émotions.

La peur est l’énergie qui contracte et qui détruit, tandis que l’amour est l’énergie qui développe et qui bâtit.

Vous le savez, pour atteindre le succès, vous devez vous libérer du joug de vos craintes et de vos peurs. En fait, tout le processus du développement personnel repose sur l’éloignement des émotions de peur, pour s’approcher des émotions d’amour.

Selon le psychologue N. D. Walsch, la peur peut être définie comme une émotion causée par cette pensée : « Je n’arriverai pas à avoir la chose dont je pense avoir besoin ».

"Vaincre ses peurs"

Souvenez-vous que la peur est toujours basée sur l’importance, ou sur une valeur exagérée que l’on accorde à quelque chose. Si une chose est importante à vos yeux, vous ressentirez la peur de la perdre, ou la peur de ne pas l’avoir.

Par exemple, si votre métier est important pour vous, vous aurez évidemment peur d’être licencié, et vous ne prendrez pas de risques pour le perdre. De la même manière, si vous tenez à quelqu’un, vous sentirez quelquefois la peur de perdre cette personne. Donc vous vous comporterez d’une certaine manière, par exemple en montrant de la jalousie. Ou peut-être allez-vous montrer que vous êtes dans le besoin.

Bien sûr, ce sont des comportements qui détruisent les relations. Si l’opinion des gens compte démesurément pour vous, vous sentirez la peur des interactions, et vous éviterez les rassemblements sociaux. En général, l’espérance d’un certain résultat implique l’importance de ce résultat, ce qui implique la peur de ne pas pouvoir créer ce résultat.

Si la peur ultime est la peur de la mort car la vie est importante, paradoxalement, puisque votre vie est importante, vous avez peur de vivre !

Nous venons dans ce monde pour expérimenter la réalité et apprécier la vie. Il n’y a rien de vraiment important dans ce monde puisque rien ne dure. Nous ne pouvons rien emmener avec nous lorsque nous mourrons.

Je répète : l’importance est une illusion.

Détruisez cette illusion, et vous détruirez vos craintes. Vous deviendrez alors un être rempli d’amour.

Dans votre travail, vous pouvez rester fiable et prendre vos responsabilités sérieusement. Mais souvenez-vous que vous devez oser être vous-même, et que vous n’avez rien à perdre. Ayez une vision d’opulence de ce monde. Ne soyez pas limité par les standards des hommes. Si vous perdez votre travail parce que vous avez trop osé, vous trouverez un autre encore mieux facilement.

Dans vos relations, appréciez le moment présent, chaque instant en compagnie de votre être cher. Mais souvenez-vous que vous êtes indépendant, et que vous appréciez la vie avec ou sans cette personne. Souvenez-vous toujours que tout se passe dans votre vie selon votre faveur, dans un alignement parfait avec vos désirs. Rien ne peut vous arriver sans votre consentement.

Le fait d’étendre délibérément votre zone de confort est un outil très puissant pour détruire l’illusion de l’importance, et vous débarrasser de vos peurs. Chaque jour de votre vie, faites quelque chose qui vous effraye.

La peur est un signal qui indique que vous attirez l’aboutissement dont vous avez peur. Sans la peur de perdre la vie, vous survivrez efficacement à chaque traumatisme, peu importe sa dangerosité aux yeux d’un observateur.

Il n’y a rien de vraiment important dans CE monde ; il n’y a rien dont nous ayons vraiment besoin.

Le fait de réaliser ce concept permet de détruire l’illusion de l’importance. Si rien n’est important à vos yeux, il n’y aura pas de place pour la peur. Et lorsque vous dominerez vos peurs, l’amour remplira votre cœur, et rien ne pourra vous empêcher d’atteindre vos buts. Vous deviendrez libre, heureux, et vous atteindrez le succès.

, ,

24 Responses to Comment se libérer de ses craintes pour toujours

  1. Laetitia mars 25, 2016 at 1:50 #

    Bonjour,

    Comment faire pour étendre notre zone de confort ?
    Merci

  2. Linda janvier 7, 2016 at 4:48 #

    Bonjour,
    Curieusement votre aticle m’a subitement liberee d’un poids que je traine depuis si jeune et qui m’empeche d’allier action et pensee. Ce qui m’importe , c’est de vivre ma vie dans la duree. Je ne suis pas constante dans ce que j’entreprends. Le resultat est que je vis beaucoup de contradictions donc de frustration et de sentiments depressifs. Vous dites que toutes les autres emotions decoulent de la peur ? Parlez-vous du manqué de volonte, de proscratination, manque de confiance en soi…? Se liberer de la peur telle vous l’expliquez permet-il de se liberer des autres emotions negatives ?
    Merci encore a vous

  3. Mélissa juillet 24, 2015 at 10:21 #

    Superbe je me sent liberer en quelques sorte c’est incroyable merci merci !

  4. henriette février 24, 2015 at 2:06 #

    fabuleux, que de découvertes dans votre blog, merci merci

    • Andry mars 31, 2015 at 10:03 #

      Non, Merci à vous Henriette!

  5. astre janvier 12, 2013 at 9:00 #

    J’ai des traumatismes et des chocs émotionnels qui sont ancrés en moi depuis plus de 2ans (coeur qui bat vite, une boule qui monte et descend dans ma poitrine, la rage perpétuelle au ventre, et des insomnies) dûs à des problèmes en justice avec des riverains (d’ordre pénaux et civils), à 40ans je ne veux plus me marier car je ne pourrai plus offrir protection, et le pire personne ne voudra de moi. Comment me débarrasser de ces traumatismes ? Ils créent des blocages et m’empêchent de continuer à vivre comme avant.

    • Andry janvier 18, 2013 at 5:51 #

      Bonjour, vous avez posé la même question que Marc (voir commentaires précédents).

      Comme lui, je vous conseille de consulter un psychothérapeute spécialisé dans l’EMDR en priorité. Cette méthode a un très bon retour. L’EMDR, c’est la désensibilisation et le retraitement par le mouvement oculaire. En gros, vous guérissez de vos traumatismes grâce à une thérapie par le mouvement des yeux. L’adresse officielle en France: association EMDR France.

      En attendant, je vous recommande d’appliquer les 4 conseils que je lui ai prodigués :).

      Une remarque pour finir :

      Je comprends qu’à cause de ces traumatismes et un environnement qui ne vous soutient pas, vous soyez dans un état d’esprit négatif.
      Mais à chaque seconde, je dis bien à chaque seconde, vous pouvez choisir de délibérément porter votre « attention » sur d’autres choses positives. Vous avez sûrement des choses qui vous ont rendu fier de vous ? Eh bien, le plus souvent possible, portez votre attention sur ces choses !

      Mieux encore, vous pouvez choisir l’optimisme.

      Faites également attention à votre dialogue interne et à votre physionomie. Essayez ceci : pour les prochaines minutes, bougez et prenez une posture comme si vous veniez de vivre quelque chose de merveilleux (comme si vous veniez d’apprendre une très bonne nouvelle par exemple). Remarquez à quel point votre état d’esprit va immédiatement changer.

      Enfin, essayez de ne jamais planter des graines de pessimisme dans votre esprit.
      Vous dites par exemple : « Je n’arriverai jamais… » ou « Personne ne voudra de moi… » etc… J’ai écrit plusieurs articles sur l’estime de soi/amour de soi qui vous feront beaucoup de bien, par exemple: comment s’aimer.

      En tout cas, bon courage pour la suite ! Andry

  6. marc décembre 5, 2012 at 5:26 #

    Bonjour, si les traumatismes et les chocs émotionnels sont déja ancrés en nous, comment s’en débarrasser ? Car ils font blocage depuis des années et empêchent d’agir.

    • Andry décembre 6, 2012 at 11:15 #

      Bonjour Marc,

      C’est une grande question que vous soulevez. Le premier conseil que je donne lorsqu’il s’agit de traumatismes, c’est de faire une thérapie d’EMDR (Eyes Movement Desensitization and Reprocessing). C’est une thérapie qui donne de très bons résultats. Voici l’adresse de l’association Française d’EMDR : association emdr france.

      Mais en attendant, voici 4 conseils qui vont sûrement faire une différence dans votre vie :

      1) ne vous isolez pas! souvent, les personnes qui sont passés par des traumatismes se renferment et s’isolent. C’est une très mauvaise idée. Pensez à approcher les « groupes de discussion » des personnes qui ont connu le même traumatisme, participez à des activités sociales, etc.

      2) faites du bénévolat. C’est un conseil qui peut apporter beaucoup de bien puisque le fait d’aider les autres peut soulager voire guérir le sentiment de perdition commun aux personnes traumatisées.

      3) ne laissez pas votre esprit vagabonder : trouvez des activités qui vous donnent de l’énergie, de l’enthousiasme (prendre des cours de cuisine, de théâtre, du yoga, etc.)

      4) donnez-vous la permission de ressentir ce que vous ressentez. Reconnaissez les émotions liées au traumatisme. Acceptez-les, mais soyez tout le temps actif : toujours se trouver des activités positives (lisez par exemple l’article sur l’addiction positive).

      Voilà les meilleurs conseils que je peux vous donner. Le thème central étant : « être tout le temps actif, ne jamais laisser son esprit vagabonder ».

      Amicalement,
      Andry

  7. Priscille Lodge février 8, 2012 at 9:30 #

    Merci à toi ANDRY pour cet article.

  8. Josee janvier 8, 2012 at 4:19 #

    Bravo ! ça fait réfléchir et nous aide à mieux affronter la vie !

  9. Elsa janvier 6, 2012 at 2:57 #

    « Si vous perdez votre travail parce que vous avez trop osé, vous trouverez un autre encore mieux facilement. »
    Votre phrase m’a surprise…
    On peut survivre à tous les traumatismes, mais on peut aussi ne pas en sortir indemne…
    Qu’en pensez-vous ?

    • Andry janvier 9, 2012 at 6:33 #

      Bonjour Elsa,

      Il faut voir chaque traumatisme (hors traumatismes psychiques graves!) et chaque défi comme une opportunité pour s’améliorer ou pour commencer quelque chose de nouveau.
      Oui, il peut y avoir des séquelles sur notre mental, mais chaque « échec » est une opportunité cachée (ex: perte d’un emploi).
      La plupart des gens s’arrêtent au traumatisme. Il faut le dépasser et rechercher cette opportunité cachée.

    • Priscille Lodge février 8, 2012 at 9:23 #

      Bonjour ELSA,
      Quand on « ose » c’est parce qu’on a le désir de réaliser son « SOI » le plus profond.
      Si ce désir est profondément et véritablement ancré en nous, nous développons un état d’esprit qui nous permet de rechercher et de voir au-delà des conséquences de nos agissements, non pas l’aspect négatif qui en résulte, mais toujours, une nouvelle occasion de se réaliser. Bref, de faire un pas de plus dans le combat qui est le notre.

      Se faisant, on positive tant et si fort que notre pensée n’a plus conscience d’un quelconque aspect négatif de la situation dans laquelle nous nous trouvons du fait d’avoir osé et du traumatisme qui pourrait en résulter.

      Le « traumatisme » n’a plus de place dans notre esprit. Tout est désormais « opportunité  » comme le dit si bien ANDRY.

      Certes du fait de notre état d’évolution on pourrait avoir tendance à s’arreter sur l’aspect négatif d’une telle situation. ceci pourrait alors nous créer un véritable traumatisme. Mais rappelons nous toujours que ce n’est qu’une marche de plus à gravir sur notre échelle d’évolution et que nous avons une nouvelle occasion « d’oser » davantage et de nous réaliser un peu plus.

      Bien à toi.

  10. rose octobre 20, 2011 at 10:13 #

    bonjour,

    je viens de prendre connaissance de votre article sur l’importance éxagérée que l’on porte quelquefois aux choses et qui nous conduit souvent à l’échec. Je suis actuellement confrontée à cela sur bien des aspects de ma vie tant professionnels que personnels.

    Vous proposez de faire chaque jour quelque chose qui nous effraye…
    Certains disent que la peur est salutaire et qu’elle nous alerte d’un danger.. Qu’en pensez-vous?

    • Andry octobre 20, 2011 at 11:05 #

      Bonjour Rose,
      Tout d’abord, merci pour l’intérêt que vous portez à mon article.

      Je dis souvent que la peur est une illusion. Comme vous le dites, le rôle primitif de la peur est de nous alerter d’un danger immédiat… Mais pas n’importe-quel danger: elle nous alerte d’un danger « physique »! En gros, elle permet d’avoir une réaction émotionnelle par rapport à un danger. Mais que se passe-t-il lorsqu’on ne parle pas de « sécurité physique » ? Quels bénéfices peut-on récolter de la peur de parler en public ou de passer un examen? On sait que dans tous les cas, il faudra passer par là, donc elle ne joue plus le rôle d’alerte.

      Ensuite, lorsqu’on parle de peurs liées à notre vie professionnelle ou personnelle, tout se joue sur notre façon de percevoir les évènements de la vie, et sur l’importance que l’on y apporte. Et la vraie solution selon moi, c’est de toujours choisir l’ACTION, jamais la réaction. Limitez vos réactions par rapport à la vie veut dire: prendre des mesures. C’est pour cela que je propose aux gens de toujours étendre leur zone de confort. Pour qu’ils subissent moins, et qu’ils puissent avoir plus d’emprise sur la vie.

      Vous avez toujours le choix.

      J’espère que ma réponse vous aidera.
      Au plaisir,
      Andry

  11. Michel septembre 9, 2011 at 12:21 #

    Bonjour,
    Je trouve les articles de ce blog vraiment formidables. Un seul sujet peut changer la vie. Merci encore merci

  12. Anne Françoise PIRARD août 23, 2011 at 12:46 #

    superbement écrit … je découvre ton site/blog et cela me ravit …
    j’ai encore beaucoup de peurs à transcender, je me mets au boulot ;-)

    • Andry août 27, 2011 at 3:03 #

      Merci à toi d’apprécier, et bravo pour ton initiative! :) Confronte-toi à tes peurs et étend ta zone de confort.
      Amicalement,
      Andry

  13. mimi août 19, 2011 at 9:23 #

    excellent!!!

  14. Chantal août 11, 2011 at 1:47 #

    Une définition de la peur que je n’avais pas envisagée. Merci car cela va me permettre d’aborder certaines circonstances de manière plus agréable.

    • Andry août 11, 2011 at 1:58 #

      Merci pour ton commentaire Chantal!
      Au plaisir,
      Andry.

  15. docG juillet 18, 2011 at 7:14 #

    Magnifique texte!
    Rien de plus à ajouter
    Allons vers nos peurs chaque jour!
    avec bienveillance
    Guillaume

    • Editeur juillet 19, 2011 at 9:44 #

      Merci pour ton commentaire Guillaume! A bientôt.
      Andry

Laisser un commentaire