Le développement personnel version 2.0

Cet article ne ressemble à aucun autre.

Parce qu’il est cru, presque rude. Et c’est fait exprès.

Je l’ai écrit de cette manière pour vous secouer et vous réveiller. Pour vous rendre presque enragé. Et pour être franc, ça me ferait plaisir de vous voir en colère. Tout simplement parce que ça montre que vous êtes prêt à remettre votre façon de vivre en question.

Je vais vous exposer la vérité toute crue, parce que la vérité vous rendra libre.

Mais avant, elle va vous déranger :

Est-ce la mort du « Dev Perso » ?

Comme vous vous en doutiez, le développement personnel n’est pas mort.

Et il ne le sera peut-être jamais.

Mais je suis convaincu d’une chose : on doit en finir avec un certain concept de ce domaine.

Vous voyez, on a créé une sorte d’épidémie. Ce terme crée désormais des étiquettes et des malentendus dans la tête des gens.

"La mort du développement personnel"Comment ?

Il sous-entend qu’on a quelque chose d’abîmé ou de défectueux en nous, et qu’on doit absolument le réparer. Les gens imaginent un esprit un peu confus, voire troublé.

Vous qui me lisez, êtes certes imparfait, mais vous n’avez pas besoin d’être réparé ! :)

Nous sommes tous naturellement imparfaits. Mais le fait de mettre l’accent sur ces imperfections nous pousse vers…

La face cachée

On essaye de vous vendre la perfection.

Résultat ? Au lieu de vivre selon vos propres règles, vous essayez d’atteindre la perfection. Croyez-vous vraiment que les « gourous » ou les coachs sont parfaits ? Qu’ils sont irréprochables ?

Malheureusement, le « dev perso » tel qu’on le connaît aujourd’hui, crée une fixation sur vos problèmes, vos imperfections, et vos défauts.

C’est pour cette raison que j’acclame les livres comme « Libres, imparfaits, et heureux », de Christophe André, et d’autres blogs qui ont compris la nuance.

Quelle bouffée d’oxygène !

Je vais vous dire autre chose : on a tous nos défauts… MAIS on a aussi nos qualités, nos forces de caractère, nos vertus. Et c’est cette version (qui nous rapproche de nos forces) que j’essaye de montrer.

Je ne vais pas me voiler la face.

J’ai été aussi coupable que les autres. C’est une des raisons pour laquelle j’ai écrit cet article. Mais pas seulement. Car je vais vous montrer ma vision de la nouvelle croissance personnelle.

Vous pouvez accéder à votre pouvoir, ici et maintenant !

Pas besoin de 10 ans de pratique, pas besoin d’avoir lu 50 livres sur l’amélioration de soi, pas besoin de faire un voyage au Tibet, car…

Votre pouvoir coule dans vos veines

Pendant des années, j’ai eu tort.

Je croyais qu’il fallait pratiquer le yoga tous les matins, faire une séance de méditation de 30 minutes par jour, matin et soir, faire une série d’affirmations, de visualisations, etc.

Qu’on soit bien d’accord, il n’y a rien de mal dans ces rituels ! C’est mon approche qui posait problème.

Je le crie haut et fort : pratiquez vos rituels journaliers, mais seulement pour accéder à votre pouvoir. Point final.

Jamais pour « réparer », ou « rafistoler » votre personne.

C’est peut-être un changement subtil d’intention, mais croyez-moi, ce changement fait toute la différence. Vos rituels sont bons, c’est la motivation derrière eux qui ne l’est pas. Vous faites les bons mouvements, mais vous n’avez pas la bonne intention.

Pourtant, l’intention représente tout ! Il est temps de changer la donne.

Sortir de la position de faiblesse

Comme je l’ai dit au début, le « réalisation de soi » que je combats insinue qu’il y a des tas de choses qui clochent chez vous.

Et je m’en fous que vous ayez vraiment quelque chose qui cloche ou pas. Cela vous met dans une position de faiblesse !

Vous voulez faire bouger les choses dans votre vie ? Alors testez ce que je vais vous dire. Vous aurez l’occasion de revenir vers la version archaïque si vous le voulez.

Je veux que vous priez, dansez, lâchez prise, courez, demandez de l’aide, créez des objectifs, affirmez, suez… uniquement dans le but d’accéder à votre pouvoir personnel.

Heureusement, je ne suis pas là, uniquement pour dénoncer, mais aussi pour apporter une solution :

"La force émotionnelle"

Vive le « Dev Perso » nouvelle génération !

La force émotionnelle, pilier de la réalisation de soi v2.0

Regardez autour de vous : les gens se plaignent de ne pas avoir le temps, l’argent, l’énergie, etc.

J’ai envie de leur dire une chose : Foutaises !

Ça me donne envie de leur fixer un rendez-vous avec Stephen Hawking ou Nick Vujicic. Le premier est paraplégique, a subi une trachéotomie (il parle à l’aide d’une machine), mais cela ne l’a pas empêché d’être l’auteur de 8 bestsellers, considérés comme des références. Excusez-moi du peu.

Le second, n’a ni bras ni jambes, et pourtant, décroche son diplôme universitaire à l’âge de 21 ans, arrive à nager, a écrit un livre : « La vie au-delà de toute limite », et donne des conférences dans 25 pays.

Doit-on croire que nos imperfections sont des bénédictions camouflées ?

Je vous laisse le soin d’y répondre. Vous qui me lisez en ce moment, je suis sûr que vous vous plaignez de choses comme : « J’aimerais tellement être en meilleure forme », « J’aimerais tellement avoir plus d’argent pour démarrer mon affaire », etc.

Mais je vais vous dire une chose :

le vrai problème des gens, ce n’est jamais le manque de ressources !

C’est l’ingéniosité et la débrouillardise qui l’est. C’est votre façon d’utiliser ce que vous avez entre les mains.

Prenez par exemple J.K. Rowling, qu’on ne présente plus.

Avant de connaître le succès des Harry Potter, elle était un prof d’anglais timide et sans-le-sou. Si timide qu’elle n’avait pas le courage de demander un stylo à son voisin dans un train, quand elle voulait noter une idée pour ses livres !

On lui a souvent rabâché qu’elle devait se contenter de sa vie médiocre, au lieu de rêver d’une vie d’auteure de livres pour enfants. Devinez quelle est son ingéniosité ? C’est son imagination et sa créativité bien sûr. Mais au-delà de tout, c’est sa ténacité.

Devinez ce que ces 3 personnes ont en commun ? Elles savent exploiter leurs émotions pour accomplir leurs objectifs.

Stephen Hawking a tenu le coup (et va laisser un fabuleux héritage au monde) grâce au soutien et à l’amour de sa femme. J.K. Rowling a réussi grâce à sa ténacité et sa créativité. Nick Vujicic inspire des centaines de milliers de gens, parce qu’il est motivé par une raison plus grande lui : Dieu.

Alors, s’il vous plaît, la prochaine fois que vous vous sentez bloqué, pensez-y.

Exploitez-vous toutes vos forces émotionnelles ? Etes-vous assez créatif ? Ingénieux ? Déterminé ? Curieux ? Passionné ? Courageux ?

Souvenez-vous d’une chose : ce qui vous rend ingénieux, ce sont les habitudes émotionnelles que vous développez au cours de votre vie.

Il est temps de tuer le développement personnel basé sur l’égo

Ah, l’égo.

C’est cette entité qui se concentre sur nos problèmes, nos défauts, et nos imperfections.

C’est la petite voix dans notre tête qui n’arrête pas de critiquer, de comparer. Pire, elle va commenter chaque action que vous faites.

S’il vous plaît, arrêtez de lui faire plaisir… Car sans lui, vous pouvez reconnaître votre connexion et votre intimité avec votre partie Divine. Sans lui, vous arrêtez de rechercher la supériorité ou la domination. Sans lui, vous ne ressentez plus le besoin de vous plaindre, et vous n’avez plus aucune forme d’insécurité.

Tout simplement parce que vous êtes en accord avec ce qu’il y a de plus grand en vous.

Même si chaque personne est naturellement imparfaite, elle est pourtant complète !

Je m’explique :

Vous n’avez besoin de rien ni de personne pour que vous soyez un être complet.

C’est votre égo qui vous perçoit comme une personne timide, alors vous devenez timide. C’est votre égo qui vous dit que vous n’avez pas confiance en vous, alors vous n’avez pas confiance. C’est votre égo qui crée des mauvaises images mentales dans votre esprit.

Posez-vous cette question : et si mes faiblesses n’existaient que sous la lentille de mon égo ?

Pourquoi l’égo est la racine de tous les maux

Chaque conflit, chaque guerre, chaque problème qui existe sur cette précieuse petite terre qui est la nôtre provient de l’égo de l’Homme. Vous pouvez chercher d’autres raisons, aussi longtemps que vous voulez, vous reviendrez toujours vers cette conclusion.

Ce qui semble incroyable, c’est qu’il en existe 7 milliards qui sont en compétition, qui ne se comprennent pas, qui rivalisent, et qui créent une quantité folle de problèmes.

Une chose est sûre. Cette épidémie n’est pas la bataille d’un groupe de personnes illuminées contre des milliards qui sont dans l’obscurité :) !

Oh que non ! C’est une bataille, une guerre sainte contre son propre pire ennemi : soi-même.

Qui suis-je vraiment, sans regarder à travers la perception de l’égo ?

La réalisation de soi « archaïque » est la pratique qui vise à « améliorer » une personne remplie de défauts. Cette forme n’existe que si on se voit à travers les lentilles de l’égo.

Si vous choisissez de « rompre » avec lui, vous réalisez que vous n’êtes pas une personne qui a absolument besoin de ce médicament psychologique.

Que vous n’êtes pas une série de problèmes qui a besoin d’une série de solutions !

La renaissance

Aujourd’hui, je lance un appel pour que vous changiez de point de vue. Tout simplement.

Un changement de pensée, qui vous pousse à vous concentrer sur « l’abondance » et les « solutions », plutôt que sur les « problèmes » et les « manques » !

Je m’en excuse si vous avez trouvé cet article un peu long. Je ne pouvais pas juste vous dire : « Changez de point de vue. Vous êtes déjà assez comme vous êtes. Au lieu de vous voir comme une personne à problèmes, voyez-vous comme une personne complète. Ne prenez pas le développement personnel comme une boîte à outils pour réparer vos défauts, plutôt comme une boîte à outils qui vous donne accès à votre pouvoir personnel ».

Mais ça tombe bien, maintenant que je l’ai écrit, ça fait un très beau résumé de l’article.

Ah oui, une dernière chose : renforcez-vous émotionnellement. S’il vous plaît.

41 Responses to Le développement personnel version 2.0

  1. Pablo février 22, 2017 at 1:45 #

    Ce n’est pas un article cru et rude mais l’essentiel d’une réflexion sans esbroufes. Le cris du coeur !

    J’aime cette façon de voir les choses…mais pour ma part, c’est un combat que je mène entre cette petite voix dominatrice et moi-même. Touché par l’anxiété depuis le plus jeune âge, j’y travaille car se débarasser de cette voie narcissique du jour au lendemain demande un long combat.

    Il m’arrive de me débarasser des choses inutiles de la vie et cela me procure un moment de pure bonheur mais de courte durée…

    Je navigue en eaux troubles entre anxiété, prise de conscience que tout peu changer par nos propres actes, la culpabilité…

    C’est un combat de « changer son point de vue » à son sujet…Je me réveille mais non pas sans douleurs…

    Merci pour votre réflexion qui me conforte que je vais dans la bonne direction…

  2. Sweetlilou février 29, 2016 at 5:39 #

    L’ennéagramme caractérise les typologies des personnalités humaines, en décrivant les neuf visions du monde possibles et les neuf manières différentes d’interagir avec ce monde.L’ennéagramme permet aussi d’appréhender les processus évolutifs de manière globale, à l’aide d’une discipline nommée ennéagramme des processus. C’est un outil pratique dans le développement personnel.

  3. Show septembre 17, 2015 at 8:49 #

    Je suis à peine inscrit sur ton blog et dejà j’ai trouvé ton article tres interessant, tres motivant.

    • Andry octobre 2, 2015 at 5:59 #

      Merci à toi Bernard, d’être passé.

  4. Yahn août 10, 2015 at 12:06 #

    J’aime ce cri du cœur !

    Cependant, je ne pense pas que le problème soit le focus sur l’amélioration de nos défauts, bien que je sois le premier à affirmer qu’il est plus motivant de travailler sur nos qualités.

    D’ailleurs à ce propos… Il est plus intéressant de travailler sur ses qualités pour une simple raison : ça nous motive ! Ça génère en nous l’enthousiasme nécessaire pour aller plus loin. Ça nous permet de booster notre confiance en soi. Et in fine pouvoir travailler sur nos faiblesses (défauts) plus sereinement.

    Pour revenir au sujet… Je pense que que le problème est plutôt le fait de ne pas porter notre attention sur nos idéaux. Le fin du dev. personnel dont tu parles n’est rien d’autre que la prise de conscience que notre bonheur ne peut se manifester qu’ à la condition de vivre Notre vie selon Nos préférences… De vivre une vie délibérée.

    J’aime ton article parce que tu y mets tes tripes.

  5. Roland août 4, 2015 at 9:14 #

    Merci pour cet excellent article, dont le ton me plaît énormément.

    Il ne faut pas être parfait, car nous sommes tous des êtres imparfaits. Il est inutile de vouloir cloner les autres, car nous devons avant tout autre chose vivre notre vie et non pas vivre par procuration.

    Il n’y a pas de solutions toutes faites et encore moins de solutions-miracles et le dev perso tel qu’enseigné par de nombreuses personnes est bien loin de pouvoir apporter une solution.

    C’est en lisant des articles comme le vôtre qui permettent d’ouvrir les yeux, que nous parviendrons à trouver un sens à notre vie et à découvrir le chemin qui nous convient le mieux vers une vie pleine et entière qui corresponde à nos attentes et à nos besoins.

    Bonne journée
    Roland

  6. Didier juillet 30, 2015 at 4:49 #

    C’est article a attiré mon attention, car si le ton est « décallé » je le trouve tout de même pertinent et un brin novateur.

    Vous parlez de l’ego qui serait la racine de nos difficultés. C’est sans doute vrai. Avec tout de même un ajout (si vous le permettez), je dirai :
    « un égo surdimensionné ».

    car, l’ego, mêm si les maître de la recherche intérieure nous disent le faire taire, ils ne demandent pas de le détruire.
    Didier

  7. Sandie juillet 25, 2015 at 3:16 #

    Bonjour et merci pour cet article.
    J’ai mis le nez dans le developpement personnel il y a quelques annees et je n’ai fait ensuite que chercher la perfection que je n’arrivais bien sur jamais a atteindre :)
    Je m’en suis sortie (ouf) lorsque j’ai compris un peu comment nous fonctionnons.
    L’ego n’est-il pas simplement nos pensees? :)
    A bientot.

  8. Stephane juillet 15, 2015 at 9:47 #

    Merci pour ce super article. Je suis bluffé par ce subtil changement d’intention dont tu parles qui m’a fait ouvrir les yeux et qui est tellement pertinent. Ça résonne vraiment en moi, et me permet de voir un tas de choses sous un angle légèrement différent, tellement plus vrai et bénéfique.

  9. La Fannette mai 5, 2015 at 11:19 #

    Bonjour Andy, merci pour cet article bousculant… et boostant! J’aime la dynamique qu’il crée. Je mettrais juste une petite nuance sur l’ego: je ne crois pas qu’on puisse s’en débarrasser! On peut juste essayer de faire en sorte qu’il prenne moins de place…
    Au plaisir,
    La Fannette

  10. Inlandsis mars 20, 2015 at 3:57 #

    Bonjour Andy :)
    Je comprends les raisons d’un tel « coup de gueule », il faut dire que le dev perso est souvent perçue comme l’eldorado, la solution magique à tout nos « problèmes ».
    Bien entendu, c’est loin d’être le cas, la croissance personnelle n’est pas un code de lois à suivre parfaitement pour être heureux, mais juste des indications ou des conseils à prendre ou à laisser pour enrichir sa vie :)

    Je pense toute de même que cette vision « gourou »/ »client » tend à changer, les gens sont de plus en plus au fait des dernières avancées en matière de dev perso grâce à sa popularisation (peut-être parce que le retard avec nos amis d’Outre-Atlantique commence à se réduire ?).
    Dans tous les cas, la « croissance personnelle » perdra cet aspect mystique voire presque occulte, pour revenir à l’essentiel, qui est simplement d’aider les gens à mieux vivre dans leur vie de tous les jours.

    En te remerciant pour ce bel article ;),
    Inlandsis.

    • Andry mars 31, 2015 at 10:44 #

      Bonjour Inlandsis,
      Merci pour ton commentaire rempli de bon sens. Oui, le « dev perso » ne doit rester qu’un outil de prise de conscience et de prise d’actions, pas une baguette magique.
      Le point le plus important que je voulais véhiculer dans l’article, c’est que les gens ont simplement besoin d’utiliser leurs émotions (plus qu’autre chose)
      pour obtenir ce qu’ils veulent de la vie.
      Qu’ils doivent arrêter de se concentrer sur leurs problèmes, sur ce qui manque dans leur vie, et voir qu’il y a TOUJOURS une issue si on utilise ses émotions de la bonne manière.
      A chaque instant, on peut choisir de puiser dans notre courage, dans notre créativité, dans notre passion, dans notre détermination, etc. pour débloquer des situations impossibles.
      Toutes ces vertues viennent de nos émotions. Il faut juste en prendre conscience.
      Andry

  11. elom février 4, 2015 at 9:23 #

    Merci pour ce article très riche! que j’ai beaucoup apprécié mais je me demande ou se situe la limite entre l’égo et sa personnalité lorsque quelqu’un vous emmerde? je suis un peu confus

    • Andry février 12, 2015 at 11:20 #

      Bonjour,
      C’est une autre histoire quand il s’agit de gérer les gens difficiles, où on est la cible d’attaques.
      Ici je parle de l’emprise de l’égo qui vous pousse à vous auto-critiquer à outrance, à vous comparer aux autres, à chercher la supériorité vis-à-vis des autres.
      Andry

  12. Developpement personnel novembre 7, 2014 at 3:49 #

    C’est originale comme méthode mais est-ce vraiment efficace? Je m’en doute! Ce n’est pas en se mettant en colère que l’on est en situation de remise en cause de notre vie. On est souvent en colère en parfaite concordance avec ce que nous sommes.

    • Andry novembre 8, 2014 at 7:25 #

      Bonjour et merci pour votre commentaire! Je pense que la plupart des gens vivent dans un « no man’s land » comme le dit Tony Robbins. Dans ce « territoire », ils pensent qu’ils ne sont ni vraiment heureux ni vraiment malheureux. Ils vivotent, sans exprimer leur plein potentiel. Si la personne qui lit l’article est en colère, cela veut simplement dire qu’il y a un déclic. Parce qu’elle n’était pas encore consciente de sa situation. La plupart des gens sont dans une « zone floue », où ils gouttent à quelques moments de plaisir et vivent quelques instants de déception, sans jamais dévoiler leur plein potentiel. Le fait de réveiller la « douleur » permet de faire prendre conscience aux gens, tout simplement! Et je crois que vous êtes d’accord avec moi sur un point: la plupart des déclics qui ont mené vers un grand épanouissement ou un grand succès proviennent d’une prise de conscience douloureuse.

  13. Changer de vie novembre 3, 2014 at 11:09 #

    Je viens de tomber sur ton article vraiment par hasard. Etant moi-même dans l’écriture d’un blog sur le sujet du développement personnel, plutôt dans le changement de vie : créer sa boite, mieux vivre et tout ça.
    Je trouve ton article fort passionnant, je n’hésiterais pas à repasser de temps en temps.

    • Andry février 12, 2015 at 11:25 #

      Merci d’être passé!

  14. Mike Morris mai 19, 2013 at 4:22 #

    Les maître Yogi ont toujours affirmés dans leurs enseignements que « l’esprit est difficile à dompter », qu’il est comparable à un « animal sauvage ». C’est vrai ! Profondément vrai ! Mais, les exercices de PNL (de base) sont là pour vous aider à acquérir cette puissance que représente la maîtrise de votre esprit.

  15. Elaine G. Christian mai 15, 2013 at 3:20 #

    Rester sur votre canapé en critiquant ou en vous plaignant des choses qui vous arrivent – ou qui ne vous arrivent pas – c’est comme se plaindre que votre voiture ne démarre pas alors que vous n’êtes même pas à l’intérieur et que vous n’y avez pas mis la clé de contact.

    • Andry mai 17, 2013 at 4:39 #

      Bonjour Elaine, merci pour ton passage et ta métaphore :)

  16. Keri G. Gould mai 6, 2013 at 7:51 #

    L’amélioration de soi est un domaine à la fois passionnant, riche et diversifié.

  17. Alexis avril 20, 2013 at 8:44 #

    Bonjour Andry,

    Je suis ton blog depuis un moment, et faut quand même que je commente, vu la qualité de ce que tu écris :)

    Par dessus tout je trouve qu’il y a une certaine exclusivité dans tout ce que tu écris en général, alors si tu vas dans une direction encore différente, je n’ose pas imaginer le taux d’originalité que ton blog va acquérir.

    Ceci étant, je me permet de remettre un peu en question ce que tu écris (c’est pas méchant du tout).

    Je trouve que sur le papier, c’est beau, ça donne envie. Mais nous nous heurtons à la même limite que dans le développement personnel classique. Le pire c’est que l’égo lui-même nous empêche de le combattre. Je m’explique.

    Il y a par exemple une sorte de timidité où l’image de soi est surdimensionnée, à un tel point que l’on n’ose rien faire de peur d’une atteinte à son image. D’un côté, ce qu’on ne sait pas c’est que ne rien faire altère tout autant son image vu qu’on est transparent. D’un autre côté, ça met en avant la chose qu’on ne dit pas : un ego surdimensionné n’est pas que du narcissisme du « je me la pète », mais ça peut aussi se présenter comme une prison, un handicap.

    Ce que je veux dire c’est que même si on lutte contre la lentille de l’égo, il y a la néfaste force des enjeux de nos actes qui nous remet facilement à notre place. La peur de la honte, de la déception, de l’échec, qui son certes en grande partie portée par l’égo, viennent inévitablement faire peser la balance de son côté.

    Ton article n’est qu’une introduction à la nouvelle voie que tu va explorer dans le développement personnel, et tu viendras sûrement faire plein d’articles aux portées concrètes et pratiques. Ils annuleront alors la limite que je viens d’émettre précipitamment, parce qu’après tout je critique une idée présente que dans un article pour l’instant.

    J’ai hâte de voir la suite en tout cas ;)

    Alexis

    • Andry mai 6, 2013 at 1:48 #

      Bonjour Alexis,

      Merci pour ton commentaire qui respire la réflexion!

      Dans mes relations avec les autres, je n’ai jamais vu une personne timide avec une image de soi surdimensionnée…
      Je veux dire: les timides que je connais ont souvent une très mauvaise image de soi. Sans aucun narcissisme.

      Mais je vois où est-ce que tu veux en venir: une personne timide peut se dire un jour d’arrêter de se voir comme une personne timide,
      mais lorsqu’elle est confrontée à la réalité, l’égo se démène pour « la remettre à sa place »…

      C’est justement à ce moment précis qu’intervient la « force émotionnelle ». C’est ce qui va jouer en faveur de la personne.

      Même si j’ai déjà donné une piste de réflexion quand je dis que le manque de « ressources » n’est jamais le problème, je vais continuer de
      développer cette idée dans un prochain article :)

      Andry

      • Patrick mai 16, 2013 at 11:33 #

        En fait, moi je suis timide (enfin en tout cas une personne très réservée ne montrant pas ses émotions, et n’étant pas capable de demander un stylo à mon voisin dans un train non plus) et j’ai souvent une très mauvaise image de moi-même.

        Pourtant, dans de nombreuses situations, je suis narcissique. Je me crois dur comme fer capable de réaliser certaines choses et mieux que les autres (sans me lancer). Après, ce n’est peut-être pas tout à fait du narcissisme, simplement un moyen de me rassurer/réconforter.

        Je découvre ton blog et commence à lire tes articles que je trouve très justes et intéressants. Par contre je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu veux dire par force émotionnelle. En quoi est-ce que la créativité, l’imagination sont des forces émotionnelles ?

        • Andry mai 17, 2013 at 5:00 #

          Bonjour Patrick,

          Merci de faire partie des lecteurs de boosteurdevie.

          Ce que je veux dire c’est que: la force émotionnelle est toujours la base de toutes les choses qui font avancer. Je pense qu’elle est à l’origine de la créativité, de l’imagination, etc.
          C’est le pilier du dev perso que je veux promouvoir.

          Avec la force émotionnelle (détermination/soutien/amour/etc.), on récolte de la créativité, de l’imagination, tout ce que tu veux.

  18. Caroline avril 18, 2013 at 1:54 #

    Inspirant, surtout l’histoire de J.K. Rowling que je ne connaissais pas et qui me rejoint beaucoup. Merci Andry! :)

  19. claude avril 15, 2013 at 3:03 #

    Bonjour, excellent article.
    J’aimerais vraiment savoir comment se renforcer émotionnellement, autrement que par des phrases ou des maximes rationnelles. Y a-t-il une « méthode émotionnelle » pour parler aux émotions, pour les raisonner ou pour les utiliser à bon escient justement ?
    J’aimerais vraiment savoir. Je suis beaucoup trop sensible et j’aimerais trouver la force en moi.
    Merci.

    • Andry avril 15, 2013 at 6:18 #

      Bonjour Claude,

      Merci pour ton commentaire. La méthode qui se rapproche le plus de ce que tu recherches, (qui n’est pas basé en grande partie sur le rationnel ou le cartésien), c’est l’EFT (Emotional Freedom Technique). C’est une forme d’acupression qui est assez répandu en Francophonie. Ou sinon, à la limite, l’auto-hypnose (mais il faut y croire :)).

      Mais je te conseille quand même de garder une partie « raisonnement » dans ta façon d’aborder ton problème d’hypersensibilité. Pour la simple raison qu’une émotion provient toujours d’une « signification ».

      Je m’explique : disons qu’un chauffard a failli te percuter sur l’autoroute en te dépassant. Si tu ressembles à la majorité, tu vas être choqué puis fâché.
      Alors que d’autres vont se concentrer sur la chance qu’ils ont eu de ne pas avoir eu d’accident, sans éprouver d’animosité. Ce sont 2 émotions totalement différentes.

      Tout ça pour dire qu’une émotion prend toujours vie dans la « signification » qu’on porte aux choses !

      A bientôt,
      Andry

  20. Gérard avril 14, 2013 at 11:47 #

    Curieux, cet article, qui met en avant des figures emblématiques (un peu cabossées, certes), pour nous dire d’être nous-mêmes…

    • Andry avril 18, 2013 at 9:24 #

      Curieux dans quel sens Gérard ? Tu m’intrigues :)
      En gros, je dis 3 choses dans l’article :

      – Qu’il faut utiliser le dév perso, pour avoir une vie optimale, pas une vie parfaite
      – Qu’il faut utiliser ses émotions pour accomplir ses buts (amour/Dieu/ténacité/peu importe)
      – Qu’il faut arrêter de faire plaisir à l’égo

      A bientôt

  21. kizito avril 13, 2013 at 11:07 #

    excellent article
    bonne continuation ;)

    • Andry avril 13, 2013 at 9:28 #

      Merci kizito, bonne continuation à toi aussi :)

  22. Manuel avril 13, 2013 at 8:18 #

    Excellent Andry

    C’est tout à fait vrai, bravo pour mette les points sur les I

    • Andry avril 13, 2013 at 9:34 #

      Merci Manuel!

  23. Majda avril 12, 2013 at 6:25 #

    Comme cité au début, l’article est bel est bien diffèrent des autres articles. Je confirme !

    Bonne continuation…

    • Andry avril 13, 2013 at 9:35 #

      Bonne continuation Majda, et longue vie à Conseils-relationnel !

  24. Vincent avril 12, 2013 at 2:44 #

    Bonjour Andry,

    Merci pour l’article, la « lentille de notre égo »… sujet à grande réflexion en effet ;)

    À bientôt

    • Andry avril 13, 2013 at 9:36 #

      Hey Vincent!

      Merci pour ton commentaire. En effet c’est un sujet sensible et qui mérite vraiment qu’on s’y attarde! Peut-être dans un futur article, qui sait ?
      A+
      Andry

  25. Mat. avril 12, 2013 at 8:05 #

    Merci <3

    • Andry avril 12, 2013 at 12:21 #

      De rien Mat! :)

Laisser un commentaire