Votre mission de vie… si vous l’acceptez !

Avez-vous déjà passé des heures et des heures à chercher votre mission de vie ?

Moi oui. Et devinez quoi ? J’en suis arrivé à la conclusion qu’on a tous la même mission : c’est de se connecter constamment à ce qu’il y a de plus fort, de plus grand, et de plus noble en nous.

Si vous trouvez que c’est trop vague, n’ayez pas peur, on y revient tout de suite. Pour l’instant, sachez que vous pouvez prendre d’autres chemins (plus longs), vous tomberez toujours sur ce but. Il peut y avoir plusieurs formes mais le fond reste le même.

Les philosophes grecs comme Aristote l’ont formulé il y a 2400 ans, en un mot : Areté.

Notre mission interne c’est le bonheur/l’épanouissement/la vie en mode 2.0. Vous désirez vivre ce bonheur ? C’est simple. Incarnez votre potentiel le plus élevé, minute après minute, seconde après seconde, instant après instant. Point final.

Et entendons-nous bien, je ne vous parle pas d’un idéal philosophique ! Je vous parle d’une chose concrète que les psychologues modernes cautionnent.

Potentiel et développement personnel

Trop de gens pensent que trouver leur but dans la vie est une sorte de quête du Saint Graal (ils deviennent ensuite frustrés car ils ne trouvent pas !). Ils se disent : « Quelle est LA chose qui va *enfin* me rendre heureux !?! Grrrrr.».

Il est temps de presser le bouton de redémarrage maintenant si vous faites fausse route. Il en va de votre bonheur.

La vérité toute crue sur votre mission de vie

Abraham Maslow l’a dit :

Ce qu’un être humain peut devenir, il doit le devenir.

Appelez cela « accomplissement de soi », « épanouissement », ou même « développement personnel », peu importe ! L’essentiel est là : une personne doit devenir tout ce qu’elle est capable de devenir ! (dans le bon sens bien sûr :)).

C’est pour cette raison qu’il a placé l’ « accomplissement de soi » tout en haut de sa pyramide des besoins. On possède tous une impulsion qui attend d’être exprimée.

Certaines personnes pensent qu’ils sont sur terre pour changer le monde, d’autres pour atteindre la liberté financière. C’est très bien d’y penser mais ce n’est pas votre première mission ! Souvenez-vous d’une chose : nous sommes ici pour la joie/le bonheur/l’épanouissement qui proviennent de nos valeurs.

Regardez simplement autour de vous : comment pouvez-vous servir votre famille, vos amis, votre communauté avec vos forces et vos qualités ? Si vous y arrivez dans ces cercles, alors étendez votre influence, et vous trouverez votre mission « externe ».

Et je vais vous avouer une chose : l’argent et la reconnaissance seront « juste » des produits dérivés de vos forces en action. N’est-ce pas merveilleux ?

Je pense que c’est la vraie raison d’être du développement personnel.

Vous êtes toujours là ? Bien, car nous allons faire quelques…

Exercices pratiques pour clarifier votre mission de vie

Une petite remarque : vous n’avez pas besoin de tous les faire. Choisissez-en un ou deux qui vous attirent le plus.

Les funérailles :

Imaginez que vous êtes à un enterrement. Mais pas n’importe lequel. C’est le vôtre !

Qui est présent ? Que disent les gens à propos de vous ? Et le plus important : Que voulez-vous qu’ils disent à propos de vous ? Commencez toujours avec une fin en tête. (Et en l’occurrence, un enterrement c’est le terminus du bus de la vie. Donc on ferait mieux de commencer maintenant !).

Faites cet exercice avec vos proches. Faites-leur savoir ce qui importe vraiment pour vous ! Et pendant qu’on y est, il n’y a rien de malsain dans les choses matérielles. Elles doivent simplement rester secondaires par rapport aux « monnaies plus nobles » qu’on recherche.

Petit rappel, la monnaie ultime c’est le bonheur = mettre vos qualités/vertus/forces en action = vivre en mode 2.0.

Vos forces de caractère :

Demandez à un membre de votre famille de lister vos 5 forces de caractères. Suivez ce lien pour avoir une liste des 24 forces de caractère regroupées en 6 vertus.

Résultat ? Vous pouvez identifier les 5 forces que vous devez absolument employer ! Tous les psychologues modernes vous le diront : les personnes les plus heureuses utilisent souvent ces forces !

Essayez de trouver des moyens d’employer ces forces de caractère au quotidien. Et par extension, vous trouverez une sorte d’ « appel à l’action » pour transposer ces forces dans un domaine professionnel. Automatiquement.

Pour une évaluation plus pro, je vous conseille de faire ce test auprès d’un des pères fondateurs de la psychologie positive : Viame.

Les 5 souhaits :

Imaginez-vous sur votre lit de mort (encore ?). On vous annonce que vous allez mourir dans quelques heures. Quelles sont les 5 choses que vous auriez souhaité matérialiser dans votre vie ? Quelles sont les 5 choses que vous regrettez de ne pas avoir fait ?

En analysant vos réponses, vous récolterez quelques pistes de réflexions sur vos objectifs externes.

L’intersection entre passion, forces, et profits :

Voici mon exercice préféré.

Prenez une feuille de papier, et dessinez 3 ellipses qui ont une même intersection. Dans la première, écrivez vos plus grandes forces et vos plus grandes qualités. Dans la deuxième, écrivez une de vos plus grandes passions. Et pour finir, dans la troisième ellipse, écrivez une liste de besoins qui sont en rapport avec les éléments précédents.

Pour vous aider dans vos cogitations, posez-vous ces questions :

– Qu’est-ce que les gens seraient prêt à payer ?
– De quelles solutions ont-ils besoin ?
– Existe-t-il un résultat clair et vérifiable dont ils ont besoin ? (Ex: sortir de l’endettement, utiliser un téléphone portable simplifié pour séniors, accumuler plus de miles de billets d’avion, etc.)

Forces, Passion et Besoins

Vous voyez cette intersection jaune ?

Les personnes qui réussissent ont simplement trouvé cette jonction ! C’est la connexion entre vos forces, votre passion, et un moyen de répondre à un besoin qui s’y rattache. Encore une fois, ne prenez pas cet exercice comme une sorte de quête du Saint Graal. Vous serez bluffé par sa rapidité.

Mieux encore, la révélation que vous aurez sera inestimable !

La zone de tension

Lorsque vous avez trouvé votre mission externe, il est temps de le traduire en objectifs tangibles.

On doit simplement associer nos pensées positives avec des actions positives. Le Dr Heidi Grand conseille par exemple qu’il faut se fixer des objectifs qui défient notre potentiel, mais qui soient tout de même réalisables. Jetez un œil à ceci :

Zone de confort -> Zone de tension -> Zone de panique

Votre but est de vous fixer des objectifs dans votre zone de tension. Pas dans votre zone de panique où vous perdez tous vos moyens, et sûrement pas dans votre zone de confort où vous ne faites que jouer dans la ligue inférieure.

Appréciez le fait que vous ayez à surmonter des défis tous les jours !

On ne le répètera jamais assez : le succès est un produit dérivé, une conséquence de vos forces/qualités/vertus en action. Et non l’inverse.

Dans le prochain article, nous verrons 8 précieux conseils pour se fixer des objectifs qui vous rendent effectivement heureux. Alors, restez branché !

En attendant, dites-moi si vous êtes d’accord avec ma vision des choses.

6 Responses to Votre mission de vie… si vous l’acceptez !

  1. Sarah mai 2, 2016 at 1:21 #

    Excellent article, et très complet.
    Merci pour ces informations !!!!

  2. Diane Simard août 14, 2015 at 5:36 #

    Merci pour les conseils et test

    à faire. Je commence
    à comprendre….
    :)

  3. Errol Patton avril 25, 2013 at 12:44 #

    Ce sont des forces réelles qui travaillent sans cesse dans l’invisible, et plus vous pensez et entrevoyez des conditions de vie favorables, plus vous accroissez votre puissance pour les obtenir. Vous faites de vous-même un aimant qui attire les choses que vous désirez ; c’est une loi psychologique.

    • Andry avril 27, 2013 at 6:16 #

      En un mot, c’est la foi :). On doit croire pour pouvoir agir, et agir pour avoir des résultats. Des résultats qui vont ensuite renforcer notre foi.
      Merci pour ton commentaire Errol.

  4. pauline février 19, 2013 at 11:21 #

    La zone de confort est une zone difficle à s’en extirper mais quand on en sort waw, on sent comme une réelle sensation de nouveauté.
    Le problème est que c’est assez facile de retomber dedans.
    Se fixer des objectifs est donc important :)

    • Andry février 20, 2013 at 11:33 #

      Merci pour ton apport Pauline :)
      Andry

Laisser un commentaire