Devenir (plus) sage grâce à ces 5 habitudes mentales

Il m’a fallu un évènement tragique pour devenir sage.

C’est fou comme la vie utilise une manière curieuse (parfois brutale) de nous rappeler sa valeur. Vous voulez devenir plus sage ? Moi aussi. Toutes les personnes sensées le veulent.

Mais il y a une distinction à faire : devenir plus sage ne veut pas dire devenir plus intelligent !

Si l’intelligence est en partie innée, la sagesse quant à elle, s’apprend. Et même si on ne parle pas d’intelligence au sens propre, je crois que la sagesse peut aussi s’appeler : « intelligence concrète ».

"Devenir sage"

Clarifions tout de suite une chose : la sagesse n’est pas forcément liée à l’âge.

Vous pouvez rencontrer un vieil homme de 70 ans qui va vous pousser à prendre un mauvais chemin, et rencontrer un jeune qui vous donne un précieux conseil.

Comme la valeur, la sagesse n’attend pas forcément le nombre des années… Surtout si vous vous exercez à renforcer ces 5 habitudes que possèdent les personnes les plus sages :

Elles prennent du recul

Vous voulez devenir plus sage ? Apprenez à voir les choses, les situations, dans leur ensemble !

Prendre les bonnes décisions dépend de votre jugement d’une situation. Et pour faire le bon jugement, vous devez comprendre l’ensemble de la chose. Vous devez comprendre le contexte, voir comment toutes les pièces s’imbriquent. Ne pas vous fixer sur un détail. C’est seulement à cet instant que vous pouvez juger la situation correctement.

Mais il y a un piège.

Nos émotions. Être sage, c’est être capable d’estimer une situation, sans se faire influencer par nos émotions ou nos sentiments personnels. Et chacun peut témoigner de la difficulté de cette tâche !

N’avez-vous jamais remarqué qu’on prend les meilleures décisions lorsqu’on se relaxe, et qu’on garde la tête froide ? Dès qu’on commence à prendre les choses trop à cœur, c’est fini.

Je me souviens d’une fois où je voulais tellement établir une relation que j’ai précipité les choses. Et devinez quoi ? Elle s’est désistée. J’aurais dû maîtriser mes émotions et être plus patient.

Donc, même si vos émotions vous disent de réagir rapidement, prenez le temps de ralentir. Comment ? Voici mes conseils :

Comment maîtriser ses émotions sous la colère ou l’excitation

  1. Respirez ! Oui, respirez lentement, au niveau du ventre. Faites plusieurs respirations lentes et profondes pour ralentir votre rythme cardiaque.
  2. Comptez de 1 à 10, 1 à 20, ou même plus pour calmer vos nerfs. Certaines personnes ont même adopté le mâlâ : le chapelet bouddhiste qui sert à répéter les mantras et les prières. Vous pouvez compter lentement chaque perle qui compose le chapelet, jusqu’à ce que vous retrouviez votre calme.
  3. Parlez-vous ! Essayez de recadrer vos émotions en dialoguant avec vous-même. Dites-vous : « ça ne sert à rien de s’énerver. ça ne résous pas la situation. Je dois me calmer ».

Enfin, une règle générale c’est d’être ouvert d’esprit, trouver l’empathie pour se mettre à la place de l’autre, et réaliser que chaque personne possède sa propre histoire ! Une histoire qui a une énorme influence sur ses choix.

Au cours d’une journée, notez tous les problèmes, altercations, petits pépins que vous avez eus avec les autres, et prenez un instant pour évaluer la situation, sous le regard de l’autre.

Vous verrez comment le Bouddha en vous va se réveiller :).

Elles vérifient leur « boussole de vie » régulièrement

En parlant de recul, vous devez aussi prendre un certain recul par rapport à votre propre vie. Je vous invite à créer une sorte de carte de vie, qui listerait ses grandes étapes marquantes (vos diplômes de fin d’études, votre job, votre mariage, votre changement de pays, etc.).

Listez deux étapes pour chaque année, et par ordre chronologique.

Voyez-vous l’intérêt de créer cette carte ? Vous voyez votre vie à travers les yeux d’un oiseau, et vous constatez :

  1. Si vous avez sagement utilisé les années qui étaient à votre disposition.
  2. Où vous devez (re)diriger votre vie.

Elles tirent des leçons du passé

Une personne sage comprend qu’il est quasiment impossible de tout savoir, et que la vie prend parfois des tournures désagréables.

Reconnaître vos erreurs vous rendra plus sage et vous rendra meilleur. Vous avez beaucoup appris, rien qu’en vivant. Mais avez-vous pris le temps de revoir ce que vous avez appris ?

Essayez cet exercice : Écrivez 3 de vos plus grands échecs, et 3 de vos plus grandes réussites.

Pour chaque élément, revoyez toutes les successions d’évènements qui ont conduit à ce résultat. Quelles leçons pouvez-vous en tirer ?

Attention, l’heure n’est pas à la déprime. Si vous listez vos échecs, c’est dans l’unique but d’enrichir votre sagesse. Comme le disait Cicéron :

« L’erreur est humaine, mais seul un sot persiste dans l’erreur ».

Elles tirent des leçons de l’histoire

Pour exercer votre façon de voir les choses dans leur ensemble, vous devez comprendre comment fonctionne le monde. Par exemple, apprenez comment une situation peut rentrer dans un contexte historique.

Je m’étonne toujours de voir comment l’histoire se répète. Les gens (politiciens, dirigeants) refont les mêmes erreurs, encore et encore !

Il y a des perles de sagesse qu’on peut en tirer. Si vous apprenez à aimer l’histoire, votre vie se retrouvera enrichie, je vous le garantis. Et en parlant d’histoire, que dites-vous de lire des biographies ?

Comme je l’ai dit plus haut, ma quête de la sagesse a commencé en lisant la biographie de leaders (spirituels ou pas) comme Gandhi, Bouddha, etc.

Ce sont de véritables puits de sagesse. Il ne vous reste qu’à prendre votre sceau et faire l’effort pour remonter l’eau à la surface !

Elles sont tournées vers les autres

Dernier point mais non des moindres. Les études ont prouvé que les personnes qui cultivent leur empathie, et qui « restent connectées » aux autres, démontrent plus de sagesse que ceux qui s’isolent.

A partir d’aujourd’hui, faites un effort pour rejoindre des clubs, reconnecter avec des amis d’enfance, inviter un vieil ami pour un café, pratiquer des actes de gentillesse sans rien attendre en retour. Esope disait que tout acte de gentillesse, si petit soit-il n’est jamais gaspillé. Je le crois aussi. La prochaine fois que vous irez à une fête, essayez de trouver une personne qui est toute seule, et lancez une conversation.

Les gens adorent parler des choses qui leur concernent. Alors, faites le bon geste : écoutez attentivement.

Avez-vous d’autres idées pour  » devenir sage  » ? Je vous invite à les partager dans les commentaires.

11 Responses to Devenir (plus) sage grâce à ces 5 habitudes mentales

  1. rea mireille juin 29, 2017 at 6:41 #

    mireille aimer la justice la sagesse est la.

  2. LULO mai 11, 2017 at 12:15 #

    D’abord on ne devient pas sage ! On EST sage ! Que faut-il savoir pour être un sage ? Rien ! Un sage ne sait pas, il recherche sans cesse le savoir.

    A ce titre, jusqu’au moment ou il marque son envie de se démarquer en passant en mode « je sais tout », l’enfant demeure le plus grand des sages !

    • Boosteur de Vie mai 14, 2017 at 6:24 #

      Humm… Commentaire pertinent. Je devrais modifier le titre…

  3. franck janvier 30, 2017 at 3:27 #

    merci pour vos conseils très pratiques.

  4. ally décembre 30, 2016 at 8:56 #

    la crainte de Dieu est le commencement de la sagesse mais après la crainte de Dieu il ya le sentiment de honte

  5. alix Madou octobre 17, 2016 at 11:15 #

    merci je vais le faire plus souvent

  6. BARRY juin 15, 2016 at 3:19 #

    l’Homme ne dévient que ce qu’il se fais être.
    Merci

  7. komi septembre 9, 2015 at 3:38 #

    la sagesse est une torche qui nous eclaire le chemin de ce monde tenebreux

  8. fama juillet 30, 2015 at 11:53 #

    merci ça ma beaucoup servi je pense que ,je vais continue progressivement
    a m’exercè

    • Andry octobre 2, 2015 at 5:46 #

      De rien Fama. Tout le plaisir est pour moi.

  9. Lolol juillet 2, 2015 at 6:54 #

    Je ne comprend pas moi même qui est bête et non sage fait sa je suis une sorte de fou mdr

Laisser un commentaire